Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

CystiteGénéralités

L’urine se forme au niveau des reins, passe par les uretères, rejoint la vessie où elle est stockée puis s’évacue lors de la miction par l’urètre et enfin le méat urétral.

L’urine est normalement stérile, cependant il peut arriver qu’elle soit contaminée par des bactéries, provenant dans l’immense majorité des cas du tube digestif (Escherichia Coli) du fait d’une grande proximité entre l’anus et le méat, et de la brièveté de l’urètre chez la femme (environ 2.5 cm).

 

Réagissez (0) Clics: 3748

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

SeringueGénéralités

La mésothérapie constitue une alternative aux traitements conventionnels dans le cadre de la prise en charge des douleurs aiguës et chroniques.

 

Réagissez (0) Clics: 1854

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

ThyroideIntroduction

Cette petite glande, en forme de papillon, située à la base du cou est un véritable chef d’orchestre. Les musiciens que, sont nos organes, vont immédiatement réagir en cas de dysfonctionnement. Et la partition ne pourra donc pas être correctement exécutée. Le nombre de patients et surtout patientes, atteints de dysthyroïdie, ne cessent de croître, la recherche d’un dérèglement en devient presque routinier.

Réagissez (0) Clics: 3419

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

medicamentsIntroduction

Les A.O.D (appelés également « NACO » pour nouveaux anticoagulants oraux) sont apparus sur le marché en France dans les années 2000 avec un succès premier mitigé. Aujourd’hui ils font partie du paysage médical où ils sont utilisés avec enthousiasme mais parfois avec réserve.

Leur utilisation, simple de prime abord, ne doit pas faire oublier leurs effets secondaires.

Nous allons aborder dans cet article leur mode d'action, leur pharmacodynamie, leurs indications et vous donner quelques clefs du bon usage de ces molécules en les comparant aux antivitamines K (anticoagulants par voie orale, plus anciens).

Réagissez (0) Clics: 7216

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

PalpitationsGénéralités

« J'ai le cœur qui s'emballe », « je ressens une gêne dans la poitrine avec une sensation d'arrêt de mon cœur » sont des phrases régulièrement entendues dans les cabinets de médecine générale ou chez les cardiologues. A l'état normal, le cœur bat de façon régulière et on ne le sent pas battre hormis au cours d'un effort intense. Si le cœur s'accélère ou se met à battre la chamade ou irrégulièrement, on appelle cela des palpitations.

 

Réagissez (0) Clics: 2061

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Risque suicidaireGénéralités

En France, un décès sur 50 est un suicide, et on estime qu’une personne donnée sera confrontée, sur une période de quarante ans, au décès par suicide d’une à trois personnes de son entourage immédiat.

La France a un des taux d’espérance de vie parmi les plus élevés du monde, mais également un taux de suicide parmi les plus hauts en Europe.

Pour l’ensemble des 28 pays de l’Union européenne, le taux standardisé de décès par suicide s’élève à 12 pour 100 000 habitants en 2010.

La France métropolitaine, avec un taux standardisé de décès par suicide de 18, se situe parmi les pays européens ayant un taux des plus élevés, après la Finlande, la Belgique et la plupart des pays de l’Est.

Ces données sont issues du rapport édité en novembre 2014 par le ministère de la Santé dans le cadre de l'Observatoire national du suicide : suicide, état des lieux des connaissances et perspective de recherche.

Réagissez (0) Clics: 2467

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

PhlebiteGénéralités

Un grand nombre de décès brutaux reste souvent inexpliqué, et pourtant il est fort probable qu'ils soient liés à la migration d'un caillot vers l'artère pulmonaire provoquant l'embolie pulmonaire, complication majeure de la thrombose veineuse profonde (TVP).

La fréquence de la thrombose veineuse est mal connue du fait de l'absence de signes cliniques et la présence de symptômes peu spécifiques. C'est pourquoi il est primordial d'identifier les personnes et les situations à risque et de mener une prévention efficace.

Réagissez (0) Clics: 1785

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Rachis lombaire lombalgie commune miniatureMise au point 2016

Nous traiterons essentiellement dans cet exposé les lombalgies communes c’est-à-dire : d’origine fonctionnelle (sans cause organique).

Nous exclurons avec le plus grand soin, par l’interrogatoire, les investigations cliniques et paracliniques nécessaires (radiographie / biologie) : l’absence d’un diagnostic différentiel pouvant être responsable d’une symptomatologie similaire au début, c’est-à-dire les lombalgies symptomatiques (révélatrices d’une autre maladie), sortant du cadre du traitement par mésothérapie : origine tumorale, infectieuse, rhumatismale inflammatoire, malformation congénitale, hernie discale (compressive, symptomatique).

Réagissez (0) Clics: 2946

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

PeauGénéralités

L’arthrose constitue le premier motif médical après les maladies cardiovasculaires. C’est une maladie douloureuse et véritablement handicapante. Elle est responsable d’une dégradation évidente de la qualité de vie de nos patients. L’arthrose a des conséquences socio-économiques notables et son coût économique est 7 fois supérieur à celui de la polyarthrite rhumatoïde.

Réagissez (0) Clics: 1259

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

ReinIntroduction

Docteur, « j'ai mal aux reins ! », une bien curieuse expression.

Qui n'a pas prononcé ou entendu cette phrase utilisée dans le langage courant ? C'est un abus de langage et une erreur, car hormis le cas d'une colique néphrétique, c'est-à-dire un calcul bloquant le conduit qui transporte l'urine du rein vers la vessie qu'on appelle l'uretère, la douleur est d'origine vertébrale. Mais, cette expression a un double avantage, d'une part elle prouve que la majorité des gens situent bien cet organe et d'autre part ils savent que sauf exception, il y en a deux.

Réagissez (0) Clics: 1408

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Varices

Introduction

Quelle veine ! Le traitement chirurgical des varices n'est plus unique ! Recommandations comparatives.

Les veines sont des vaisseaux sanguins qui se présentent comme des tuyaux souples, compressibles, avec des valves anti-reflux internes. Elles se situent en profondeur ou superficie, leur calibre normal est compris entre 2 mm et 10 mm de diamètre antéropostérieur.

Elles transportent le sang de la périphérie de l'organisme vers le cœur. Elles sont d'autant plus toniques à la marche, l'appui de la plante du pied sur le sol favorise mécaniquement la pompe veineuse, le "retour veineux".

Les varices se définissent par l'association au sein d'une veine d'une dilatation avec une fuite valvulaire et une altération de la paroi veineuse.

Les varices sont des symptômes de l'insuffisance veineuse chronique.

Réagissez (0) Clics: 3748

Doctinet en chiffres

0
Téléconseils effectués
0
Téléconseillers
0
Articles publiés

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.