Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

IVG 40 ansDans quel délai puis-je faire procéder à une IVG ?

 L’IVG, lorsqu'elle est décidée, doit être pratiquée avant la fin de la 12e semaine de grossesse (ce qui équivaut à la 14e semaine d’aménorrhée).

 

Réagissez (0) Clics: 1102

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Complementaire sante salariesGénéralités

La couverture complémentaire santé permet d’obtenir le remboursement de la partie des frais de santé, non remboursée par l’assurance maladie, appelée également « ticket modérateur ».

Ainsi, l’assurance maladie est le premier niveau d’indemnisation, suivi de la complémentaire santé, puis d’une éventuelle surcomplémentaire.

Pour les salariés, l’adhésion au contrat collectif mis en place dans l’entreprise est obligatoire (sauf exceptions mentionnées plus bas), et sera généralisée à l’ensemble des entreprises au 1er janvier 2016.

Réagissez (0) Clics: 1179

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Fin de vie : droit à la sédation profonde et continue

Le 12 décembre dernier, les députés Jean Leonetti (UMP) et Alain Claeys (PS) ont remis leur rapport sur la fin de vie, accompagné d’un texte de proposition de loi.

Ce texte prévoit l’instauration d’un droit à la sédation profonde et continue, en complément de l’arrêt des traitements des patients souffrant d’une maladie incurable.

La sédation se distingue de l’euthanasie, en ce qu’elle ne provoque pas la mort par l’administration d’une substance létale. A l’heure actuelle, la législation autorise le recours aux sédatifs, mais ne prévoit pas un droit à la sédation. Autrement dit, un patient ne peut pas exiger une sédation.

Réagissez (0) Clics: 1365

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Viol agression sexuelleIntroduction

  • Cette femme n’a pas porté plainte car son agresseur était le mari de l’une de ses amies et père de famille. Il l’a poussée contre un mur et lui a placé la main sur son sexe. Elle fait des cauchemars régulièrement.
  • Cet homme n’a pas porté plainte car son agresseur, désormais mort, était un ami de sa grand-mère. Il avait 7 ans et n’en parle aujourd'hui que lorsqu’il a trop bu.
  • Cette femme n’a pas porté plainte car elle était rentrée de soirée avec son agresseur. Elle lui a dit non pas ce soir, et s’est endormie après avoir bu un verre d’eau qu’il lui avait servi. Lorsqu’elle s’est réveillée allongée sur le dos, il la pénétrait. Il dit ne se souvenir de rien.

    Réagissez (0) Clics: 1482

Doctinet en chiffres

0
Téléconseils effectués
0
Téléconseillers
0
Articles publiés

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.